Quelle est la durée maximale d’un stage ?

Au cours de leurs études, les étudiants peuvent effectuer des stages au sein des entreprises ou dans d’autres milieux professionnels. Le stagiaire ne peut être pris pour un employé. Mais il doit suivre les règles de l’entreprise qui l’accueille. Il bénéficie de certains avantages également. Pour le temps de stage, quelle en est la durée maximale ? Cet article vous explique clairement le sujet.

Durée maximale de stage dans une entreprise

La durée maximale d’un stage est de six mois par structure d’accueil et par année universitaire. Cette durée est déterminée compte tenu de la présence effective du stagiaire dans la structure d’accueil comme suit :

A lire également : Pourquoi recruter des seniors ?

  • 7 heures de présence, consécutives ou non, constituent une journée de présence ;
  • 22 jours de présence représentent un mois.

La durée maximale du stage de 6 mois est atteinte lorsque le stagiaire effectue 924 heures de présence effective dans sa structure d’accueil pendant de l’année universitaire.

Il se peut que le stagiaire soit engagé dans les trois mois suivant la fin du stage. Alors, une déduction de la période de stage est faite de la période d’essai. Elle est prise en compte dans le calcul des droits au stage. Après un stage de 6 mois, l’employeur doit attendre 2 mois avant de prendre un nouveau stagiaire au même poste. Mais cette obligation ne s’applique pas si le stagiaire met fin au stage de son propre chef.

A lire également : Où retrouver les meilleures offres d’emploi de votre région de résidence ?

Conditions de recrutement de stagiaire

Il y a plusieurs conditions sur lesquelles les entreprises doivent se baser pour recruter leurs stagiaires. En effet, un stage est une présence temporaire en milieu professionnel pour l’élève ou l’étudiant. Il lui donne l’opportunité d’acquérir des compétences professionnelles liées à ses études. Les tâches confiées au stagiaire doivent alors être conformes au projet pédagogique de l’établissement d’enseignement. Un stage ne peut être proposé pour certaines raisons :

  • Remplacer un salarié en cas d’absence, de rupture du contrat de travail ou de licenciement ;
  • Effectuer une mission quotidienne correspondant à un emploi permanent (le stagiaire n’est nullement obligé de produire en tant que travailleur) ;
  • Faire face à une augmentation d’activité ;
  • Pourvoir un poste saisonnier

Les entreprises de moins de 20 salariés peuvent embaucher au maximum 3 stagiaires à la fois. Et chaque mentor peut encadrer au maximum 3 stagiaires au cours d’une même période.

two people shaking hands

Qui peut être stagiaire ?

Tout étudiant peut faire un stage. Le stage peut se dérouler dans une structure d’accueil du secteur privé ou du secteur public. Un étudiant étranger peut effectuer un stage quelle que soit sa nationalité. Mais il doit être en situation légale. Il doit avoir un statut d’étranger et disposer de documents lui permettant de séjourner en France. Cependant, cette règle ne s’applique pas aux stagiaires en formation professionnelle. Elle ne s’applique pas non plus aux mineurs de moins de 16 ans en stage d’observation en entreprise.

Quelles sont les droits et avantages des stagiaires

Un étudiant qui est accepté dans un organisme pour ses stages à droit au mentorat. Il est accompagné par un tuteur tout au long de la période. Le tuteur est responsable de l’atteinte des objectifs pédagogiques précisés dans la convention.

Les stagiaires ont presque les mêmes droits que les salariés :

  • Horaires de travail (horaires journaliers et hebdomadaires maximaux, repos journalier, repos hebdomadaire, jours fériés et travail de nuit) ;
  • Accès au restaurant d’entreprise ou chèques-repas ;
  • Accès aux activités sociales et culturelles proposées par le Comité socio-économique (CSE).

Les stagiaires sont remboursés d’une partie de leurs frais de transport comme les salariés. Ils bénéficient de la même protection que les salariés dans la lutte contre le harcèlement au travail.

Il est proscrit de confier au stagiaire des missions dangereuses pour sa santé ou sa sécurité. De plus, certains stages peuvent compter pour la retraite. Si le stage est interrompu avant sa fin, il peut être confirmé par l’établissement d’enseignement dans l’un des cas suivants :

  • Cause de maladie, d’accident, de maternité, de paternité ou d’adoption ;
  • Rupture du contrat de stage à l’initiative de l’organisme d’accueil

Il est également possible de reporter la fin du stage, en tout ou en partie. Il suffit juste que toutes les parties à la convention de stage y consentent.