Tout savoir sur la profession de secrétaire médical

Un secrétaire médical est un professionnel de l’administration sanitaire. Il joue un rôle fondamental dans le bon fonctionnement des structures médicales, car il est responsable de la coordination des rendez-vous et de la gestion des dossiers. Ce métier vous intéresse ? Découvrez l’essentiel des informations pour vous former dans ce domaine.

Quelle formation faut-il faire pour devenir secrétaire médical ?

Les aspirants au métier de secrétaire médical doivent impérativement disposer du bac. Idéalement, un bac professionnel AGOrA ou un bac technique ST2S sont demandés. Les formations en secrétariat médical sont proposées par différents organismes, mais aucun d’eux ne délivre un diplôme d’État pour cette spécialité. Par ailleurs, si vous n’avez pas le bac, mais que vous exercez déjà dans l’univers hospitalier, vous pouvez vous inscrire à une formation de secrétaire médical.

A découvrir également : Quelle est la durée maximale d'un stage ?

Pour ce faire, vous devez justifier d’un BEP ou d’un CAP, avec un minimum de trois années d’expérience professionnelle. De toute évidence, le parcours en secrétariat médical reste flexible et les centres de formation proposent des cursus adaptables aux profils des candidats. Comme on peut le voir avec Luniform-formation.com, les formations sont soit en présentiel, soit à distance ou en format hybride pour convenir à tous les apprenants. Toutefois, pour rejoindre la fonction publique hospitalière, vous devez obligatoirement passer un concours d’assistant médico-administratif après votre formation.

formation secrétaire médicale

A lire aussi : Les avantages de travailler dans une banque

Quelle est la journée type d’un secrétaire médical ?

La journée type d’un secrétaire médical peut varier en fonction de l’établissement dans lequel il exerce et des tâches spécifiques qui lui sont assignées. Néanmoins, en règle générale, il commence sa journée de travail en faisant une mise au point du planning de toute l’équipe médicale. Il doit communiquer à chaque médecin ses rendez-vous du jour, les horaires correspondants et la nature des interventions.

Ensuite, il s’occupe de l’accueil des patients, de la prise de rendez-vous et de la fourniture de toute autre information. La gestion des appels téléphoniques du cabinet ou de l’hôpital lui incombe aussi et il doit être en mesure de répondre aux requêtes des clients. De plus, le secrétaire médical est responsable du suivi quotidien et de la mise à jour des dossiers médicaux de chaque patient. Enfin, il gère la facturation et l’encaissement des frais de consultations et des autres soins prodigués aux malades. Il les accompagne également dans la gestion des documents administratifs à transmettre aux assurances.

Quelle est la rémunération à laquelle vous pouvez prétendre ?

Le salaire d’un secrétaire médical est différent selon qu’il évolue dans la fonction publique hospitalière ou dans un cabinet privé. Dans le premier cas de figure, la rémunération tient compte du grade et de l’échelon du professionnel. Ainsi, les secrétaires médicaux de classe normale sont payés entre 1 726 et 2 439 euros brut par mois. Pour les secrétaires médicaux de la classe supérieure, le salaire brut mensuel varie de 1 760 à 2 589 euros.

Enfin, les secrétaires médicaux de classe exceptionnelle perçoivent entre 1 901 et 2 849 euros brut le mois. Par ailleurs, dans le secteur privé, les rémunérations semblent bien meilleures, mais tout dépend de la grille tarifaire appliquée par chaque structure. Toutefois, en moyenne, les secrétaires médicaux débutants reçoivent un salaire brut mensuel de 1 550 euros. Les heures supplémentaires travaillées sont également payées et s’ajoutent au salaire de base, de même que les primes et autres avantages.